Team spirit

Comment appliquer le bottom-up en cohérence avec la vision des dirigeants ?

Prune Henninot
2019 avr. 18

Aujourd’hui, la stratégie de management la plus répandue en France est le top down. La dernière “Management Review” du MIT indique que les initiatives sont encore implémentées majoritairement de cette manière en entreprises. Ce sont les dirigeants qui définissent une stratégie pour ensuite la mettre en place. Mais depuis quelques années on observe l’émergence de nouvelles méthodes de management, d’entreprises dites libérées,... Pourquoi ? Les collaborateurs recherchent du sens et ressentent de plus en plus le besoin d’être écoutés et entendus.

Mais quel management faut-il privilégier pour écouter vos collaborateurs ? Et, est-ce vraiment efficace ?

Chez Teamstarter, nous sommes convaincus que pour que tout le monde soit entendu et considéré, il faut que les initiatives viennent de tous : une approche bottom-up avec un management horizontal qui vient compléter et renforcer la vision des dirigeants. Pour mettre en place cette stratégie, nous pensons qu’il faut donner les moyens à vos collaborateurs de prendre des initiatives mais aussi de les réaliser. Parce que leur demander de s’impliquer dans des projets c’est bien, mais encore faut-il qu’ils puissent les réaliser. Comment permettre aux collaborateurs de s’impliquer des projets d’entreprise sans processus long, fastidieux et décourageant ?

Il faut donc rompre le plus gros obstacle : le budget. Il faut d’abord leur donner les moyens financiers.

En effet, trouver le financement nécessaire à la réalisation de son projet ainsi que la personne décisionnaire sur ce budget, c’est aujourd’hui, l’étape la plus compliquée qui empêche l’émergence de beaucoup de projets dans les entreprises.

C’est exactement pour ces raisons que nous avons créé Teamstarter avec un concept simple : du crowdfunding interne à l’entreprise, où l’ensemble des collaborateurs va décider comment et où allouer le budget que l’entreprise leur a confié. Notre envie : faire appel à l’intelligence collective pour que des projets d’entreprise pertinents émergent avec 2 prérequis. Le premier : des projets collectifs qui correspondent à la vision des dirigeants - notre vision d’un bottom-up réussi et le second il faut réussir à convaincre les autres salariés de mon entreprise de donner vie à mon projet.

Confier un budget à chaque salarié, ce n’est pas simple, loin de là, et pourtant vous le faites déjà ! On ne nous a pas attendu pour réaliser des projets d’entreprise, en revanche, on nous a attendu sur la manière de faire ! En effet, des projets existent déjà chez nos clients avant la mise en place de Teamstarter, mais ceux-ci ont été sélectionnés par les dirigeants ou les équipes RH.

Ce budget confié aux salariés, n’est donc pas un nouveau budget, il est juste utilisé différemment: plus efficace et plus proche des attentes de chacun !

Mais pourquoi ce budget serait mieux dépensé si les projets viennent des salariés  ?

Premièrement, un projet proposé (et financé) par les collaborateurs est forcément un projet qui répond aux attentes de chacun. Ensuite, avec Teamstarter, en tant que salarié(e), je suis responsabilisé(e), avant de lancer mon projet je vais devoir optimiser le budget nécessaire à sa réalisation pour mettre toutes les chances de mon côté d’atteindre mon objectif. Je ne suis pas la seule à vouloir lancer un projet, si je veux qu’il soit financé à 100%, je dois convaincre tout le monde.  

Mais quel est l’intérêt de cette démarche ? Et quel est son impact sur les collaborateurs et l’entreprise ?

Pour nous, cela permet d’avoir des projets optimisés tout en faisant des économies car l’ensemble du processus vient de vos collaborateurs : ils proposent, ils financent puis ils réalisent leurs projets. Les projets ont donc forcément de l'engouement et c’est tout l’intérêt du bottom-up : faire confiance en donnant la parole à ses employés pour réaliser des projets qui répondent au mieux à leurs attentes.

Laisser proposer et réaliser vos projets d’entreprise par vos collaborateurs, c’est encourageant et très engageant pour vos équipes. Confier un budget en amont à chacun de vos collaborateurs pour les laisser décider est tout sauf anodin. Ce n’est pas une opération de communication, loin de là, c’est une réelle volonté de faire confiance à vos collaborateurs pour construire votre entreprise de demain.

Maintenant la question que vous devez vous poser n’est pas “est-ce que l’on se lance dans le bottom-up, mais plutôt, quand ?